L’effet bouc

L’effet boucs

[29/11/2019]

 

Les boucs ont rejoins leurs quartiers d’hiver, un repos bien au chaud loin de ces demoiselles.
 
En effet, pour avoir un déclenchement des chaleurs simultané des chèvres, il faut les séparer visuellement et olfactivement pour que, lors de l’introduction des mâles, les chèvres soient stimulées par “l’effet bouc” qui produira l’apparition d’une ovulation synchrone.
 
Ceci est d’autant plus intéressant qu’il permet de regrouper les mises bas qui ont lieu 5 mois après l’accouplement.

Leave a comment